Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cicpa36.overblog.com

cicpa36.overblog.com

CitoyenNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport / Contact: cicpa36@voila.fr


NDDL : Semaine critique pour l'"Ayraultport" (le JDD du 07.04.13)

Publié par CICPA36 / CitoyeNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport sur 8 Avril 2013, 12:53pm

Catégories : #presse divers

La commission de dialogue remet mardi son rapport à Jean-Marc Ayrault. Samedi, les opposants remobilisent leurs troupes.

Oppositions CRS et manifestants à Notre-Dames-des-landes en novembre dernier. (MaxPPP)

C'est la fin de l'accalmie dans le bocage nantais. Et la garantie d'une semaine sous tension pour Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes et défenseur du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), accusé en décembre par Arnaud Montebourg de faire "chier la terre entière" avec ce projet. Premier rendez-vous mardi. Après une centaine d'auditions en quatre mois, la commission de dialogue sur le futur aéroport remettra son rapport au Premier ministre. Son président, Claude Chéreau, sans dévoiler ses conclusions, s'est dit "convaincu de la nécessité de construire un nouvel aéroport à Nantes tout de suite ou dans cinq ans", dans un entretien à Presse Océan, vendredi. Tout juste a-t-il admis avoir "des doutes sur la pertinence de certains arguments".

La mission était claire : faire des propositions au gouvernement pour améliorer le dialogue entre pro et anti. Sans se prononcer sur le fond. Le CéDpa, collectif rassemblant des élus opposés, a ainsi été auditionné quatre fois, sans se faire d'illusions. Geneviève Lebouteux, élue EELV, raconte : "En face de nous, on avait deux membres plutôt favorables à l'aéroport, le président Claude Chéreau et l'architecte Claude Brévan, et un autre plutôt défavorable, Rouchdy Kbaier, un juriste environnementaliste. À la dernière réunion, M. Chéreau a redit la nécessité de cet aéroport à cause des problèmes de sécurité, de bruit… On a compris de quel côté la balance penche." Au mieux, les "doutes" de la commission se traduiront en recommandations, estime-t-elle. Sur un moratoire, par exemple, ou sur la nécessité d'études complémentaires sur le futur trafic aérien.

L'Europe s'en mêle

Deux autres rapports sont attendus sous quelques jours. Celui d'une commission scientifique, qui doit valider ou invalider la méthode de compensation des dégâts environnementaux proposée par le constructeur de l'aéroport, Vinci. Et celui d'une commission chargée de disséquer son impact agricole. Entre ces deux instances nommées par le gouvernement, les opposants misent surtout sur les conclusions de la première. Le 15 avril, la France devra en outre répondre à la Commission européenne. En janvier, celle-ci a réclamé des explications quant à de possibles violations de quatre directives, notamment sur l'eau et l'évaluation environnementale. Selon les réponses de l'État, l'Europe pourrait exiger d'autres précisions, voire une modification du projet. Ce qui retarderait les travaux censés débuter en 2013.

Alors que les expulsions sont à nouveau autorisées dans la zone d'aménagement différé (ZAD) où des dizaines de cabanes ont fleuri, les opposants à l'"Ayraulport" appellent à un rassemblement samedi prochain. Pour cette opération baptisée "Sème ta ZAD", des cortèges partiront des villages voisins de Notre-Dame-des-Landes pour remettre en culture des parcelles expropriées.

J.D. - Le Journal du Dimanche

dimanche 07 avril 2013

Oppositions CRS et manifestants à Notre-Dames-des-landes en novembre dernier. (MaxPPP)

Oppositions CRS et manifestants à Notre-Dames-des-landes en novembre dernier. (MaxPPP)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents