Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cicpa36.overblog.com

cicpa36.overblog.com

CitoyenNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport / Contact: cicpa36@voila.fr


NDDL: Les Opposants relancent leurs Actions (Metro du 08.04.13)

Publié par CICPA36 / CitoyeNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport sur 8 Avril 2013, 20:27pm

Catégories : #blog militant

REPORTAGE - Les opposants n’attendent pas grand-chose du rapport que la commission de dialogue doit rendre mardi à Matignon, sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Mais ils préparent une nouvelle série d’actions pour "redonner vie" au site occupé.

Au premier abord, pas âme qui vive, ce lundi matin, sur le site de la Zad, la zone à défendre occupée par les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes. Seuls quelques fourgons de CRS stationnent devant les entrées du site, contrôlent les voitures qui passent. Devant les bois de La Chateigne, où les opposants ont édifié une soixantaine de cabanes dans les bois, une patrouille a tout de même sorti les boucliers de sécurité. Dans le ciel, un hélicoptère fait une ronde. Signe que l’air de rien, après la trêve hivernale, la surveillance a repris.

Plus loin, les représentants des différents comités d’opposants (l'association de citoyens Acipa, le collectif d'agriculteurs COPAIN 44, les Zadistes), se sont rassemblés à Bellevue, une ferme qu'ils ont réinvestie depuis trois mois. Ils annoncent la reprise d’actions contre le projet d’aéroport. Une première action est fixée le 13 avril, avec l’opération Sème ta Zad. "On va remettre en culture des terres libérées, en lançant une vingtaine de projets agricoles, maraîchage, culture de céréales et d’élevage", explique Benoit, un op
posant.

"Notre opposition est devenue un symbole"

Alors que la commission de dialogue doit rendre ce mardi un rapport à Matignon sur le projet, les anti-aéroport se veulent "dans une opposition concrète, avec une démarche positive et constructive face à la stratégie du bulldozer". Car les opposants ne se font pas d’illusions : "La mission de la commission n’était pas de remettre en question le projet", estime Benoit. Elle va peut-être relancer les enquêtes, mais rien ne va ch
anger."

Reste la question de la reprise ou non des expulsions par les forces de l’ordre, alors qu’une trêve a été observée pendant la durée des travaux. "On les redoute toujours", explique Benoit. "Il y a quelques mois, 19 de nos habitats ont été détruits lors d’une opération. Mais s’il le faut, on est prêts."

Car d’après les comités, les soutiens n’ont fait que se renforcer pendant l’hiver. "400 tracteurs sont sur le site, plus de 200 comités locaux se sont créés partout en France, 30 nouveaux habitats ont été construits", énumère un agriculteur. "On a le sentiment que la mobilisation est plus forte que jamais." Benoit estime lui que "le gouvernement se tromperait s'il passait en force. Cette oppposition est devenue trop symbolique, dépassant le seul projet d’aéroport. Nous prônons un autre rapport au territoire, aux terres et à la société."

Du côté des soutiens au projet d’aéroport, comme la Région ou Acipran (association citoyenne pour la réalisation d'un aéroport international), la consigne est d’attendre la remise du rapport pou
r s’exprimer.

Sur la zone occupée de Notre-Dame-des-Landes, les opposants annoncent la reprise de leurs actions. Prochaine date, le 13 avril, avec l'opération Sème ta Zad. Photo : SL/Metro

Sur la zone occupée de Notre-Dame-des-Landes, les opposants annoncent la reprise de leurs actions. Prochaine date, le 13 avril, avec l'opération Sème ta Zad. Photo : SL/Metro

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents