Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

cicpa36.overblog.com

cicpa36.overblog.com

CitoyenNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport / Contact: cicpa36@voila.fr


NDDL, un an après les affrontements (Ouest france, le 14.10.13)

Publié par CICPA36 / CitoyeNEs de l'Indre Contre le Projet de l'Ayraultport sur 15 Octobre 2013, 09:05am

Catégories : #presse divers

En janvier, les paysans anti-aéroport ont réoccupé la ferme de Bellevue, propriété du constructeur de l’aéroport. Et récemment, ils ont commencé à cultiver 24 ha de terres également propriété de Vinci (photo), et situées au cœur du projet d’aéroport.

En janvier, les paysans anti-aéroport ont réoccupé la ferme de Bellevue, propriété du constructeur de l’aéroport. Et récemment, ils ont commencé à cultiver 24 ha de terres également propriété de Vinci (photo), et situées au cœur du projet d’aéroport.

Il y a un an, le 16 octobre 2012, des centaines de gendarmes mobiles investissaient la zone d’aménagement différée (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes où doit être transféré l’aéroport de Nantes. Il s’agissait de déloger des opposants qui s’étaient installés dans des habitats alternatifs ou des bâtiments voués à la destruction. Et de commencer à raser ces bâtiments.

La résistance fut plus forte que prévue. L’opération appelée César se prolongea plusieurs semaines, ponctuées d’affrontements quotidiens entre « zadistes » et forces de l’ordre.

Le 17 novembre, c’était l’opération Astérix : 30 000 personnes réoccupaient la Zad, et lançaient la construction de cabanes dans une châtaigneraie. Le week-end suivant, les affrontements faisaient plusieurs dizaines de blessés, sur le terrain et à Nantes. Afin de faire baisser la tension, le Premier ministre annonçait alors la création de commissions.

Un an après, où en est-on dans la Zad, où les paysans occupent des fermes ? Combien reste-t-il d’opposants anti-système ? Comment a évolué le dossier ? En panne depuis un an, les travaux vont-ils démarrer bientôt comme l’affirment des élus ou des défenseurs du projet ? Quel est l’état d’esprit des opposants, et en particulier des collectifs de paysans très impliqués sur le terrain ?

À lire dans Ouest-France de ce mardi 15 octobre.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents